AccueilJe m’informeDécryptageDevenir la première Région à énergie positive d’Europe

Devenir la première Région à énergie positive d’Europe

Devenir la première région à énergie positive d’Europe signifie réduire ses besoins d’énergie au maximum, par la sobriété et l’efficacité énergétiques, et les couvrir intégralement par les énergies renouvelables produites localement.

JPEG - 274.6 ko
Crédits : Patrice Thébault

En 2015, les énergies renouvelables couvraient 21 % de la consommation d’énergie régionale selon les données de l’Observatoire Régional de l’Energie.

L’objectif que s’est fixé la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est donc très ambitieux mais, elle dispose pour l’atteindre d’un potentiel énorme et de nombreux atouts.
En ce qui concerne la production d’électricité renouvelable elle se positionne déjà au 2e rang des régions française.

« Relever ce défi est une formidable opportunité pour lutter contre le changement climatique et promouvoir des projets énergétiques locaux porteurs d’emplois et d’innovation » explique Agnès Langevine, vice-présidente en charge notamment de la transition écologique et énergétique. Atteindre cet objectif s’inscrit nécessairement dans une logique d’action de long terme.

En 2015, 21 % de la consommation d’énergie régionale étaient des énergies renouvelables

Pour autant, il n’y a pas de temps à perdre car les enjeux sont majeurs à l’échelle du territoire régional.

Environnemental d’abord.
Le réchauffement climatique conjugué à la raréfaction des énergies fossiles impose d’agir au plus vite pour limiter le prélèvement des ressources et diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Social ensuite.
La facture énergétique représente aujourd’hui un poste important dans le budget des ménages. Dans notre région, 12 % des ménages se trouvent en situation de « vulnérabilité énergétique » selon les termes qu’emploie l’INSEE dans une étude parue en septembre 2015.

Économique enfin.
La transition énergétique donne également l’opportunité à de nouvelles filières innovantes et créatrices d’emploi d’émerger sur le territoire. Selon les premières estimations, cet objectif est atteignable à l’horizon 2050.

Pour cela, en tenant compte de la croissance démographique régionale, il faudra réduire les consommations d’énergie par habitant de moitié et augmenter la production d’énergie renouvelable de 250 %. Dans les mois qui viennent, un panel d’experts sera réuni pour proposer différentes « trajectoires ». Une large concertation sera ensuite engagée comme l’a expliqué Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

« La transition énergétique nécessite une mobilisation individuelle et collective, chacun intervenant à son échelle et selon ses moyens et ses compétences. Devenir
le premier territoire à énergie positive d’Europe, c’est créer ici, en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, un nouveau modèle de société plus économe, plus innovante et plus juste socialement. »

Des gisements d’énergies encore sous-exploités

Pour que notre région devienne la première à énergie positive d’Europe, la production d’énergie renouvelable devra être augmentée de 250 %. Un défi de taille mais pas impossible car la région possède des atouts. Les gisements énergétiques sont là : le soleil, le vent, l’eau, la forêt… D’où partons-nous ? Quelles énergies renouvelables sont produites et consommées dans la région ?

JPEG - 174.7 koJPEG - 99.8 ko

JPEG - 94.4 ko

Quand l’énergie passe en mode coopératif et citoyen

Convaincue que la transition énergétique est l’affaire de tous, la Région a choisi d’aider
les initiatives citoyennes en faveur de la production d’énergie renouvelable. En partenariat avec l’ADEME, elle a lancé en juillet dernier un appel à projets « Énergies coopératives et citoyennes ». L’idée : accompagner et promouvoir le développement de sociétés locales coopératives et citoyennes de production d’énergie renouvelable, associant des citoyens, des collectivités et d’autres acteurs locaux autour d’un projet commun éolien, photovoltaïque, hydroélectrique…

Des projets concrets d’initiatives locales

En 2014, un premier appel à projets a déjà prouvé l’intérêt que suscite ce type d’initiatives. Parmi les projets aidés, celui du parc coopératif des énergies de Narbonne. Soutenu par la Région qui a notamment financé la première étude de faisabilité, ce projet de construction d’une centrale photovoltaïque au sol se concrétisera par une mise en service vers la mi-2017. L’investissement, qui s’élève à 14 M€, est ouvert aux citoyens, collectivités et entreprises locales.

Méthanisation : un potentiel exceptionnel

JPEG - 223.8 ko
Crédits : Vincent NGuyen

Étendu sur 2 800 m2, le site de Cler Verts doit traiter 18 000 tonnes de matières brutes par an, valorisées via la technique de la cogénération : le méthane issu du processus sera transformé en énergie électrique vendue à EDF et la chaleur dégagée valorisée notamment pour le séchage de plaquettes de bois stockées sur la plateforme.

La nouvelle usine est alimentée par les déchets organiques et des bois déchets issus du bassin de vie du Lauragais, stockés et traités par la plateforme de recyclage de Cler Verts.

La Région, a soutenu financièrement le projet de Cler Verts. À ce jour, on dénombre 63 projets dans la région, dont 27 sont en phase d’étude, 31 sont en service et 5 sont en construction.

Éolien flottant, la région en pointe

Parmi les 4 premiers projets d’éolien flottant retenus en France par l’Etat, deux sont en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Un premier projet porté par la société biterroise Quadran consiste en l’implantation à une quinzaine de kilomètres au large de Gruissan d’un parc de quatre éoliennes sur des fondations flottantes. Elles seront ancrées et reliées au réseau électrique par un câble sous-marin. Le second projet, de quatre éoliennes au large de Leucate-Le-Barcarès est porté par un groupement*.

C’est le port régional de Port-la-Nouvelle qui accueillera ces projets dans le cadre du projet d’extension portuaire porté par la Région.
* ENGIE, EDP Renewables, la Caisse des Dépôts, Eiffage, Principle Power et GE

Bois, une ressource naturelle en devenir

La Région dispose sur son territoire de la 3e forêt française en superficie. Une ressource disponible localement et créatrice d’emplois non délocalisables.

Pour aider la filière bois énergie à se développer, la Région soutient l’ensemble de la filière, de la création de plate-forme de transformation du bois en granulés ou plaquettes forestières, aux structures de stockage, jusqu’à l’installation de systèmes de chauffage au bois, qu’il s’agisse de réseaux de chaleur ou de chaudières collectives.

Pour aider les projets à émerger, la Région a par ailleurs mis en place les missions
bois-énergie, un réseau d’experts chargés d’accompagner gratuitement tant sur le
plan administratif que technique ce type de projet.

L’éco-chèque Logement étendu à toute la région

Depuis le 1er octobre, l’éco-chèque Logement est disponible sur tout le territoire de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Ce dispositif mis en place en 2012 en Midi-Pyrénées a déjà permis à près de 18 000 foyers de financer des travaux d’amélioration énergétique de leur habitation.

Tous les travaux sont visés à condition qu’ils contribuent à réduire d’au moins 25 % la
consommation énergétique du logement, évaluation énergétique à l’appui.

Son montant est fixé à 1 500 euros pour les propriétaires occupant leur logement, sous conditions de ressources, et 1 000 euros pour les propriétaires louant leur logement à un tarif conventionné avec l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

La moitié des foyers peut en bénéficier

L’éco-chèque Logement à destination des propriétaires occupants est soumis à des
conditions de ressources. Elles ont été évaluées pour que sur l’ensemble de la région
Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la moitié des foyers puisse bénéficier de ce
dispositif.

Concrètement il vous suffit de faire votre demande d’éco-chèque sur le site internet de la Région. Si vous remplissez les conditions et que les travaux que vous envisagez d’effectuer permettent un gain de 25 % de consommation d’énergie, vous recevrez l’éco-chèque à remettre directement à l’artisan qui a effectué les travaux.

Un numéro gratuit depuis un poste fixe a été mis en place : 0 800 33 50 31

Poussez la porte des Espaces Info Énergie

Dans chaque département, des Espaces Info Energie sont ouverts aux particuliers. Gratuits, objectifs et indépendants, les conseils proposés sont parfois des astuces très faciles à mettre en place, mais peuvent aussi concerner d’importants projets de construction-rénovation. Dans les deux cas, l’objectif est de réaliser des économies au quotidien.

En savoir plus

Les étapes pour bénéficier de l’éco-chèque
  1. Vérifier
  • que vous respectez les conditions de ressources,
  • que les professionnels sont partenaires du dispositif éco-chèque.
  1. Réaliser
  • une évaluation énergétique faisant apparaître les travaux d’économies d’énergie, l’étiquette énergétique avant travaux et l’étiquette énergétique après travaux,
  • des devis de professionnels datés de moins d’un an, correspondant aux travaux figurant sur l’évaluation énergétique. Les devis doivent être acceptés avec la mention « bon pour accord », datés et signés.
  1. Rassembler
  • pour les propriétaires occupants : la copie du dernier avis d’imposition de toutes les personnes vivant dans le logement,
  • dans le cas de travaux réalisés par une copropriété : l’attestation sur l’honneur autorisant le syndicat de copropriété à utiliser l’éco-chèque et la décision de l’assemblée générale des copropriétaires,
  • pour les propriétaires bailleurs : la copie de la convention signée avec l’ANAH ou l’attestation sur l’honneur confirmant le futur conventionnement.
En savoir plus