Communiqué de presse : Séance plénière du Conseil régional Bourgogne - Franche-Comté - « Le vrai visage du Rassemblement national

Depuis 48 heures, l’incident provoqué par un élu du Rassemblement national lors d’une assemblée plénière de la Région Bourgogne Franche-Comté a connu un retentissement médiatique et politique important. Demander à une mère dans le public d’enlever son foulard alors que la Loi de la République le permet, faire pleurer son enfant, les poursuivre de leur haine dans les couloirs de l’Hôtel de Région… Alors que tout le pays scrute le visage d’une femme, nous avons vu en réalité, une nouvelle fois, le vrai visage du Rassemblement national.

Ce nouvel incident intolérable provoqué par le RN vient s’ajouter à une liste déjà longue… En Hauts-de-France, en Ile-de-France, en Occitanie, de nombreuses assemblées plénières, depuis plus de 3 ans, ont connu de telles méthodes : insultes, menaces physiques, propos racistes… sont le lot de plusieurs président(e)s de Région. J’y ajoute, pour ma part, une manifestation devant mon domicile privé pour tenter de m’intimider. La vérité, c’est que le RN n’a ni projet positif pour nos régions, ni projet collectif pour la France mais cherche uniquement à diviser, à faire le "buzz" dans une surenchère de communications indigne.

Ces comportements sont insupportables : ils méritent d’être sanctionnés. Comme Marie-Guite Dufay, à qui je veux dire toute ma solidarité dans ce juste combat contre la haine, j’ai plusieurs fois saisi le procureur de la République. Il est plus que temps de réagir. Au-delà, il faut arrêter d’instrumentaliser l’immigration à des fins politiciennes car notre pays est en train de se fracturer gravement sur cette question, a déclaré la présidente de Région Carole Delga.