Communiqué de presse : Carole Delga : « La SNCF doit arrêter de faire semblant ! »

Aujourd’hui, mercredi 11 septembre 2019, une nouvelle réunion s’est tenue au ministère sur la ligne de fret Perpignan-Rungis. Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des mobilités et des infrastructures transports a défendu les intérêts des acteurs locaux et des habitants de la Région pour garantir la remise en service de la ligne dès le mois de novembre prochain, conformément aux engagement d’Elisabeth Borne, ministre des transports, de la transition écologique et solidaire.

Cela fait plusieurs mois que j’interviens fermement pour défendre le maintien de la ligne de fret Perpignan-Rungis. L’urgence climatique nous rappelle tous les jours à notre responsabilité. Alors que d’un côté le gouvernement a annoncé une reprise de la liaison en novembre, de l’autre la SNCF, dont l’Etat est l’unique actionnaire, n’apporte aucune réponse fiable aux transporteurs, et ce malgré une expression claire des besoins de la part des acteurs de la filière fruits et légumes. Ce fut encore le cas aujourd’hui lors de cette réunion à Paris. Donc ça suffit ! La SNCF doit arrêter de faire semblant et enfin proposer, pour le court terme, une offre de service permettant de relancer le Perpignan-Rungis, a déclaré la présidente de Région, Carole Delga, à l’issue de la réunion.

Une prochaine réunion aura lieu dans 15 jours, au ministère pour poursuivre les discussions.

C’était aujourd’hui la 4ème réunion. Nous continuons à avancer, mais à un rythme bien trop lent du fait de l’incurie de la SNCF dans ce dossier. Il nous reste un mois et demi pour aboutir. Nous ne lâcherons pas. Je serai là, à Perpignan, le 1er novembre pour voir repartir le premier train, conformément aux engagements de la ministre, a exprimé Jean-Luc Gibelin lors de la réunion qui s’est tenue à la Défense.