AccueilJe m’informeLes actus13 000 places de formation supplémentaires pour les (...)

13 000 places de formation supplémentaires pour les jeunes et demandeurs d’emploi

Parce que l’emploi et la formation sont au cœur de la politique régionale, la présidente Carole Delga a signé ce vendredi 8 juin à Toulouse, en présence du Premier ministre et de la ministre du Travail, l’amorçage d’un « Plan d’Investissement dans les Compétences » (PIC) avec l’État. Il va bénéficier à près de 13 000 jeunes sans qualification et demandeurs d’emploi en 2018.

Carole Delga a signé ce vendredi 8 juin, en présence du Premier ministre et de la ministre du Travail, l'amorçage d'un « Plan d'Investissement dans les Compétences » (PIC) © Jean-Jacques Ader
Carole Delga a signé ce vendredi 8 juin, en présence du Premier ministre et de la ministre du Travail, l’amorçage d’un « Plan d’Investissement dans les Compétences » (PIC) © Jean-Jacques Ader
Le "PIC" signé ce vendredi permettra à près de 13 000 jeunes d'entrer en formation © Jean-Jacques Ader
Le "PIC" signé ce vendredi permettra à près de 13 000 jeunes d’entrer en formation © Jean-Jacques Ader

La signature par la Région et l’État de l’amorçage du « Plan d’Investissement Compétences » (PIC), ce vendredi 8 juin à Toulouse, confirme pleinement les objectifs du « Contrat de Plan Régional pour le Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelles 2019-2022 » adopté fin 2017. Celui-ci forme à des métiers porteurs, en phase avec les besoins exprimés par les entreprises d’Occitanie, et accentue l’effort sur la formation des personnes non qualifiées, les plus éloignées de l’emploi.

Le contrat PIC, inscrit dans le « Grand plan d’investissement pour l’accélération de la transformation numérique et écologique de la France », ajoute du financement sur l’année 2018 pour la qualification des jeunes et demandeurs d’emploi. Il permettra à 12 959 jeunes et demandeurs d’emploi de plus d’entrer en formation. En 2018, la Région met près de 215 M€ sur la table pour 40 875 places de formation. Avec les concours de l’État (58,3 M€) et Pôle Emploi (39 M€), l’enveloppe globale passe à 312 M€ et le nombre d’entrées en formation à 73 000.

La formation et l'emploi, des priorités de l'action régionale © Jean-Jacques Ader
La formation et l’emploi, des priorités de l’action régionale © Jean-Jacques Ader
L’emploi est le premier de nos combats, et la formation l’arme la plus efficace, affirme Carole Delga. La Région y consacre déjà des moyens importants et le ‘Plan d’investissement dans les compétences’ nous permettra d’aller plus loin. Nous avons déjà démontré, avec le ‘Plan 500 000’ dont les objectifs régionaux ont été dépassés, la capacité de la Région à piloter et coordonner les dispositifs pour les demandeurs d’emploi.

Formation et apprentissage constituent des piliers de la Stratégie Régionale de l’Emploi et de la Croissance et le budget de la Région pour l’emploi et la formation atteint 396 M€ en 2018. Au printemps 2017, la Région a lancé un « Plan Apprentissage » pour accroître le nombre d’apprentis à 40 000 d’ici à 2021. Un an après, ce nombre a déjà gagné 8%. Pour faire « matcher » offres et demandes d’apprentissage, la Région a aussi innové en lançant l’application « Anie ». Des efforts justifiés par les résultats de l’apprentissage, vrai tremplin pour l’insertion professionnelle : 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi dans les 6 mois suivant leur formation.

« Inquiétude » pour l’avenir de l’apprentissage
La présidente de la Région a aussi fait part au Premier ministre et à la ministre du Travail de son « inquiétude » sur les orientations du projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » en discussion au Parlement. Il prévoit la fin du pilotage de la carte des formations en apprentissage par les Régions et le financement des centres de formation (CFA) « au contrat ». Pour Carole Delga, « il existe un risque réel de fermetures de CFA en zones rurales, qui représentent plus de 4 000 apprentis en Occitanie. Et que deviendrait les 40% de sections d’apprentissage de moins de 10 apprentis sans le soutien de la Région » ?