AccueilActualitesA la découverte de l’association des Jardiniers de (...)

A la découverte de l’association des Jardiniers de Tournefeuille

Questions à Dominique Dupouy, vice-présidente de l’association

Quelles sont les actions fleurissantes que vous menez ?

Notre association a créé des jardins familiaux sur Tournefeuille, il y a une dizaine d’années. Dans un but social au départ (73 familles y ont une parcelle) et environnemental (charte de non utilisation de pesticides), ces jardins sont ouverts sur la cité et accessibles à tous. Ainsi, le parcours Butinopolis, réalisé au centre des jardins est un espace de découverte de la biodiversité avec une mare, un hôtel à insectes, un Terrascope (pour observer le sol), une spirale à Insectes et un focus sur les abeilles avec des ruches et des nichoirs à abeilles solitaires.
Nos adhérents (320) sont soit jardiniers sur les parcelles familiales, soit jardiniers amateurs ayant leur jardin chez eux. C’est ce qui fait la richesse de notre association. Nous créons ainsi beaucoup de lien social et diffusons des techniques naturelles de jardinage au plus grand nombre.

En quoi avez-vous l’esprit Nature ?

Les jardins sont situés dans un lieu agréable, au bord du Touch à Tournefeuille. Nous n’utilisons aucun produit chimique qui puisse nuire à la faune et à la flore sur le site ; nous avons des toilettes sèches ; nous faisons connaitre au plus grand nombre la richesse de la vie du sol et l’importance des pollinisateurs ; par ailleurs, nous aimons particulièrement faire découvrir les abeilles solitaires que peu de personnes connaissent et qui sont primordiales pour la pollinisation. Ainsi, chacun apprend comment les préserver en leur fabriquant des nichoirs, en ayant le plus de fleurs possible tout le long de l’année et, surtout, en n’utilisant pas de pesticides.
Vous l’avez compris, la nature rentre dans nos jardins…

Quelles sont les meilleures graines que vous avez semées lors des précédentes Journées Nature ?

Nous avons lancé diverses graines :

  • trucs et astuces pour gérer son jardin naturellement ;
  • mieux connaitre la vie du sol, sa gestion ;
  • apprendre à reconnaitre quelques insectes fort utiles au jardinier et surtout avoir un jardin accueillant à la nature.

Nos graines sont aussi des graines d’écologie. Nous avons invité chaque année une autre association environnementale (APA, Solafrika, Somad’Oc…), pour ouvrir le champ à d’autres connaissances comme la confection d’un cuiseur solaire, le rôle de la haie ou les plantes sauvages. Enfin, nous avons semé la graine de l’ouverture vers les autres, notamment en accueillant depuis l’an dernier les personnes handicapées qui peuvent venir jardiner ou se promener et visiter les jardins.