AccueilJe m’informeLes actusUne « nouvelle page » s’écrit aux 1res Assises du Canal du (...)

Une « nouvelle page » s’écrit aux 1res Assises du Canal du Midi à Carcassonne

Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial par l’Unesco, le Canal du Midi marque de son empreinte les paysages de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Réunis ce vendredi 6 janvier à l’initiative de la Région et de l’Etat, les partenaires lancent les chantiers nécessaires à la sauvegarde et la valorisation de l’œuvre de Pierre-Paul Riquet.

JPEG - 317.6 ko
Crédits : M-H Carcanague

« Le Canal du Midi est un site patrimonial emblématique, ancré dans l’identité de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée », souligne la présidente Carole Delga le 6 janvier à Carcassonne, devant 200 élus locaux et représentants de l’Etat venus de Haute-Garonne, Tarn, Aude et Hérault, départements traversés par le grand œuvre de Pierre-Paul Riquet. À l’invitation de l’Etat et de la Région, ils participent aux premières Assisses du Canal du Midi, accueillies par le conseil départemental de l’Aude. « Être à la mesure du génie de Pierre-Paul Riquet est un devoir historique, une responsabilité collective considérable  », ajoute Carole Delga.

Plusieurs chantiers sont lancés pour conserver le classement, obtenu en 1996, sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Attachée à cette inscription qui amplifie le rayonnement international du site, la Région s’implique dans l’élaboration concertée d’un « Plan de Gestion du Bien* ». « Ambitieux, il devra combiner intelligemment protection et valorisation, respect de l’intégrité du Bien et son inscription dans la modernité », affirme Carole Delga. Il abordera la valorisation paysagère, touristique et économique du Canal et de ses abords, la restauration de la qualité des eaux et la préservation du patrimoine historique de l’ouvrage. Au-delà, la Région et ses partenaires travaillent sur un vaste plan de développement durable du Canal du Midi. Le « plan canal » visera l’aménagement des bourgs centres, le développement économique, le tourisme, la valorisation et l’animation culturelle, la requalification des abords. Rendez-vous est déjà pris pour des « Ateliers Canal » du 22 au 24 février.

« La Région pourra participer significativement, pour 40 M€, à ce plan d’ensemble, estimé à 230 M€ minimum sur une première période de 5 ans », lance Carole Delga, qui propose d’inscrire le Canal du Midi dans le volet territorial du protocole d’accord de révision des Contrats de Plan Etat-Région.

* terme lié à l’inscription Unesco