http://www.laregion.fr/Une-mission-pour-imaginer-l-avenir-du-littoral

Une mission pour imaginer l’avenir du littoral

Manuel Valls et Carole Delga ont lancé vendredi 1er juillet à Port-Camargue une mission pour adapter le littoral languedocien aux nouveaux enjeux touristiques, économiques et environnementaux. Cette mission a été confiée aux architectes Christian et Elizabeth de Portzamparc et à Laurence Tubiana, la négociatrice de l’accord de Paris sur le changement climatique.

Pour mener à bien le Plan littoral 21, une mission de réflexion a été confiée aux architectes Elizabeth de Portzamparc (à gauche) et son époux Christian ainsi qu'à Laurence Tubiana (à droite), ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique.
Pour mener à bien le Plan littoral 21, une mission de réflexion a été confiée aux architectes Elizabeth de Portzamparc (à gauche) et son époux Christian ainsi qu’à Laurence Tubiana (à droite), ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique.
Crédits : Antoine Darnaud

« Les stations balnéaires du littoral languedocien sont nées d’une vision. Cette vision s’est transformée en réussite. Malgré cette réussite, il faut aujourd’hui un nouveau souffle, une nouvelle vision pour ancrer ce territoire dans le 21e siècle. » C’est en ces termes que le Premier ministre, Manuel Valls, a lancé vendredi 1er juillet à Port-Camargue, avec Carole Delga, présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée une mission de préservation et de modernisation du littoral languedocien.

Ce « plan littoral 21 » a pour objectifs la requalification de l’offre touristique, le développement des activités économiques et la préservation des richesses naturelles du littoral.

Pour en définir les principes et les outils, une mission de réflexion a été confiée à trois experts de renom : les architectes Christian et Elizabeth de Portzamparc et l’ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique Laurence Tubiana. « Leur mission est simple, a souligné Manuel Valls : imaginer l’avenir. »

La nouvelle mission Etat-Région, lancée 50 ans après la mission Racine et la création des stations littorales, s’appuiera sur le Parlement de la mer et bénéficiera du soutien financier de la Caisse des dépôts et consignations.

Avec le plan littoral 21, nous allons développer notre façade méditerranéenne et lui donner une nouvelle identité autour d’en environnement préservé et partagé, a affirmé Carole Delga. Nous avons un destin maritime à écrire.

Article publié le 4 juillet 2016