AccueilJe m’informeLes actusUn nouveau parc des expositions pour Toulouse

Un nouveau parc des expositions pour Toulouse

Le nouveau parc des expositions de Toulouse, prévu pour l’automne 2020, représente l’un des plus grands chantiers de France. Cette initiative, alliant modernité et développement durable, est soutenue à hauteur de 45 M€ par la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Le futur parc des Expositions © Les Yeux Carrés
Le futur parc des Expositions © Les Yeux Carrés

Un nouveau Parc des Expositions à l’horizon 2020, c’est l’objectif de la métropole toulousaine. Situé stratégiquement à proximité de l’Aéroport Toulouse Blagnac ainsi que d’une desserte de tramway, il permettra d’accueillir jusqu’à 10 000 personnes pour assister aux grand évènements sportifs, culturels ou encore professionnels. Ce projet est soutenu à hauteur de 45 M€ par la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

L’ancien Parc des Expos implanté sur l’île du Ramier montrait quelques limites : surface insuffisante, ancienneté du bâtiment ainsi qu’un accès difficile. Toulouse faisant face à un déficit d’équipements et d’espaces d’exposition, ce nouveau parc se place alors comme une réelle possibilité de développement économique et d’attractivité, notamment au niveau international.

Un concours de maîtrise d’œuvre pour la conception et l’aménagement a été ouvert afin de déterminer les créateurs de ce projet. C’est l’agence internationale Office for Metropolitan Architecture (OMA), menée par le célèbre architecte néerlandais, Rem Koolhaas, qui a été choisie à l’issue de cette compétition. Il sera accompagné d’architectes toulousains pour mener à bien ce projet.

Au-delà d’un chantier considérable, c’est aussi une démarche environnementale qui à l’œuvre. L’objectif est d’obtenir la certification HQE (Haute Qualité environnementale) ainsi que le label LEED, appellation la plus développée au niveau international dans ce domaine. Pour cela, les constructeurs travaillent, par exemple, sur la compacité du bâtiment afin de réduire l’emprise au sol. Une « charte chantier propre » a même été signée par l’ensemble des entreprises intervenant sur le chantier. Un écologue assistera aussi à la maîtrise d’œuvre et d’ouvrage pour coordonner les mesures en faveur de la protection du milieu naturel.