http://www.laregion.fr/Tourisme-cap-sur-l-innovation

Tourisme : cap sur l’innovation !

Les premières Rencontres régionales du tourisme et des loisirs ont lancé, jeudi 17 novembre à Albi, une vaste concertation pour dessiner l’avenir d’un secteur-phare de l’économie régionale.

La présidente Carole Delga lors de l'ouverture des premières Rencontres régionales du tourisme et des loisirs.
La présidente Carole Delga lors de l’ouverture des premières Rencontres régionales du tourisme et des loisirs.
Crédits : Laurent Boutonnet

Près de 1 000 personnes ont participé, le 17 novembre au Grand Théâtre des Cordeliers d’Albi (Tarn), aux premières Rencontres régionales du tourisme et des loisirs. Les débats ont souligné le rôle-clé de l’innovation et donné le top départ à une large concertation sur le Schéma régional de développement touristique et des loisirs.

Des réunions thématiques et treize rencontres territoriales rythmeront le premier trimestre 2017. Les assises régionales du tourisme, qui auront lieu en mai, précéderont l’adoption du schéma régional en juillet 2017.

L’enjeu est capital, car le tourisme est le deuxième secteur économique régional, devant l’aéronautique et le BTP. Avec ses 108 000 emplois répartis dans 38 000 entreprises, c’est l’un des grands atouts de notre région. Des sommets des Pyrénées aux 220 km de littoral, le territoire reçoit 30 millions de visiteurs par an. Ces touristes dépensent plus de 14 milliards d’euros, ce qui place l’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée au 4e rang des régions touristiques françaises.
Pour ne pas subir la mutation du secteur, nous devons anticiper, a lancé la présidente Carole Delga, en faisant de la qualité et de l’innovation des leviers de croissance et de différenciation vis-à-vis des destinations concurrentes.

Selon l’observatoire régional du tourisme, la saison 2016 a enregistré des chiffres en léger retrait, malgré une bonne fin de saison. Si les touristes français sont restés très fidèles, les étrangers sont venus moins nombreux.
Sur l’ensemble de la saison touristique (de mai à septembre), plusieurs tendances émergent : le succès de l’activité sur le littoral, la progression des courts séjours, une baisse du panier moyen des touristes avec toutefois un plébiscite des produits du terroir et d’une gastronomie de qualité.

Article publié le 17 novembre 2016