http://www.laregion.fr/Les-energies-renouvelables-un-potentiel-exceptionnel-pour-la

Les énergies renouvelables, un potentiel exceptionnel pour la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

La présidente de la Région inaugure ce jeudi 20 octobre l’unité de méthanisation de la PME Cler Verts à Bélesta-en-Lauragais, en Haute-Garonne. La Région a fortement soutenu ce projet exemplaire, illustrant le potentiel exceptionnel des énergies renouvelables en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Unité de méthanisation de Cler Verts à Bélesta-en-Lauragais @ Cler Verts
Unité de méthanisation de Cler Verts à Bélesta-en-Lauragais @ Cler Verts

Entourée des représentants de la PME Cler Verts et des élus locaux, Carole Delga inaugure ce jeudi 20 octobre la nouvelle unité de méthanisation de Bélesta-en-Lauragais. Le site de 2 800 m2 doit traiter 11 000 tonnes de matières brutes par an.

Le méthane issu du processus sera transformé en énergie électrique vendue à EDF et la chaleur dégagée valorisée notamment pour le séchage de plaquettes de bois. La nouvelle usine est alimentée par les déchets organiques issus du bassin de vie du pays Lauragais, stockés et traités par la plateforme de recyclage de Cler Verts.

La Région, qui veut créer une centaine d’unités de méthanisation d’ici à 2020, a aidé Cler Verts à construire le projet pionnier de Bélesta-en-Lauragais. Elle a apporté une subvention de 482 000 euros à cet équipement de 5,1 millions d’euros. Elle garantit un prêt à taux bonifié accordé par la BEI et la société régionale MPEI, qui accompagne les projets d’énergies renouvelables. Enfin, la Région a pris 35 % du capital de Cler ENR (société porteuse de l’unité de méthanisation).

Cet équipement exemplaire s’intègre dans le projet de création d’Organic’Vallée, la première zone d’agro-activités organisée selon le principe de l’économie circulaire.

Je veux qu’en 2050, notre région ait réduit ses consommations énergétiques et couvre 100 % de ses besoins grâce aux énergies renouvelables, indique Carole Delga. Notre potentiel est exceptionnel, nous devons le valoriser afin de développer encore la production d’énergie renouvelable sur notre territoire et encourager la création d’emplois non délocalisables.

Article publié le 20 octobre 2016