AccueilJe m’informeLes actusLe trafic s’améliore sur le périphérique de Toulouse, grâce (...)

Le trafic s’améliore sur le périphérique de Toulouse, grâce à l’échangeur de Borderouge

L’échangeur de Borderouge, sur la partie nord-est du périphérique de Toulouse, a été inauguré ce jeudi 5 janvier par la présidente de Région Carole Delga. Mis en circulation juste avant Noël, il facilite nettement la mobilité urbaine des usagers autour de Toulouse. La Région a participé au financement des travaux, aux côtés de l’État notamment.

JPEG - 100 ko

Soulagement pour les usagers de la route. Depuis presque deux semaines déjà, le nouvel échangeur de Borderouge, sur la partie nord-est du périphérique toulousain, a rendu les déplacements dans l’aire urbaine de Toulouse beaucoup plus fluides, et plus connectés, à la fois aux territoires et à d’autres moyens de transport.

© Jean-Jacques Ader
© Jean-Jacques Ader

Très attendu par les automobilistes, l’échangeur de Borderouge a été inauguré ce jeudi 5 janvier par la présidente de Région Carole Delga, aux côtés de l’Etat et des autres collectivités ayant participé au financement de cet équipement.

Notre réponse au défi de la mobilité de demain se fait aussi par le ferroviaire. À l’issue des États Généraux du rail et de l’intermodalité, j’ai annoncé il y a quelques semaines que la Région augmentera son investissement en faveur du ferroviaire de 67% pendant ce mandat, a indiqué la présidente.

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, dans le cadre de sa compétence en matière de mobilité interurbaine, a financé 10 % des travaux de l’échangeur de Borderouge, soit près de 5 millions d’euros sur un total de 49,5 M€. Une opération inscrite dans le Contrat de Plan État-Région (CPER) 2015-2020.

Le nouvel échangeur, situé à mi-chemin entre les Izards (n°12) et Croix-Daurade (n°14) :
  • assure les liaisons entre le boulevard urbain nord (BUN) et le périphérique Est de Toulouse,
  • permet un accès direct au quartier Borderouge,
  • dessert plusieurs autres quartiers et petites villes en pleine croissance (Grand Selve, Paléficat, Launaguet, Pechbonnieu),
  • assure désormais la jonction entre le terminus de la ligne B du métro et une ligne de bus au nord du périphérique,
  • jouit d’une 4e voie élargie sur 2 km de périphérique, ce qui le rend plus sécurisant pour les usagers.