http://www.laregion.fr/Lancement-de-l-Assemblee-des-territoires-les-points-forts

Lancement de l’Assemblée des territoires : les points forts

Je crois en la République des territoires et je suis convaincue que c’est par la proximité et le dialogue territorial, que nous pourrons mettre en œuvre toute notre intelligence collective, au service de nos citoyens. La Région est prête à questionner, tester, adapter ses politiques pour répondre au plus près aux attentes et besoins locaux. L’action collective est, dans notre région, synonyme d’efficacité, d’accélérateur de croissance, de développement et d’innovation pour nos territoires et nos entreprises


C’est par ces mots que Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a officialisé la naissance d’une Assemblée des territoires le vendredi 4 novembre, à Albi (81), entourée de la 1re vice-présidente de la Région, Sylvia Pinel, et de Gérard Onesta, président du Bureau de l’Assemblée de la Région.

Après son discours introductif qui a permis de rappeler le caractère novateur de cette assemblée, les trois grandes missions ainsi que les futurs défis à relever, la présidente a laissé la parole à Laurent Davezies, économiste et universitaire, auteur notamment de l’ouvrage « Le nouvel égoïsme territorial » pour parler des interdépendances et des réciprocités dans les territoires d’Occitanie.

L’après-midi a été consacré aux ateliers dynamiques et participatif autour des thèmes suivants :

Accueil de populations et attractivité

La Région Occitanie, une forte attractivité

Le défi démographique rural - 2 réalités bien distinctes :

Une majorité de territoires qui gagnent des habitants avec des capacités d’accueil différenciées.
Des territoires, parfois dits « ultra ruraux » souvent situés en zone de montagne (Massif central et Pyrénées) qui perdent de la population.
Quelle que soit la situation dans laquelle se trouvent les territoires, un objectif commun à l’échelle de la Région Occitanie : ne plus subir ces phénomènes et proposer des moyens d’action permettant aux territoires d’être au centre de l’accueil des nouvelles populations.

Les politiques d’accueil et d’attractivité en Occitanie

Construire une offre qualifiée reprenant les 3 piliers de l’accueil :

  • activité : création-reprise d’activité, emploi salarié, développement des nouvelles formes de travail…
  • réceptivité : logement, foncier…
  • aménités : éducation, santé, transports, loisirs, commerces, vie sociale, paysages, urbanisme, patrimoine…

Bien-être social et qualité de vie

La notion de bien-être social et de qualité de vie

Le « Graal » des pouvoirs publics :

  • Remise en cause de la richesse telle qu’elle a été définie par les sciences économiques au 19e siècle, puis mesurée à travers le PIB au 20e siècle,
  • Renouveau des préoccupations à l’égard du bien-être et de la qualité de vie
  • En France, deux rapports déterminants : Viveret en 2001 / Stiglitz en 2009

Une définition imprécise et mal définie car complexe et multifactorielle :

  • Beaucoup plus subtile que le simple fait de se sentir bien,
  • Le bonheur territorial ne se résume pas à plus de services et d’équipements.

Une notion difficile à mesurer :

  • Le manque de précision dans la définition de ce concept va se répercuter pour mesurer son état et son évolution,
  • Mélange de notions subjectives et objectives.

Les futurs chantiers de l’Assemblée des Territoires

Le travail effectué durant l’heure d’atelier s’appuie sur un sondage effectué le matin durant la séance plénière,

  • destiné à dégager des thèmes à privilégier pour la feuille de route,
  • à savoir, les sujets à traiter lors des prochaines sessions. Les participants ont été invités à voter par SMS sur la base d’une proposition de 23 thématiques. Ils pouvaient également proposer de nouvelles thématiques.

De la préservation à la valorisation des ressources locales

La Région Occitanie, une forte attractivité

Quelques chiffres :

  • Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la région française qui attire le plus. Une croissance de 32 % entre 1982 et 2011 : 1/4 du solde migratoire français.
  • Croissance démographique et touristique : cette attractivité est un élément clé du développement actuel et à venir de la Région. Cette croissance ne se limite pas à l’accueil de populations nouvelles : elle transforme le fonctionnement du territoire régional et alimente son développement. C’est l’un des principaux moteurs de notre économie : à la fois un enjeu et un atout pour la Région. L’enjeu consiste alors à combiner la valorisation des ressources et leur préservation avec l’accueil de populations nouvelles.

Quelles réponses aux nouveaux modes de travail ?

La région Occitanie, un enjeu de croissance et d’emploi :

  • Développer et encourager des démarches innovantes voire expérimentales pour favoriser le maintien et la création d’emploi,
  • Impulser de nouvelles dynamiques, facteur de progrès social,
  • Diminuer l’impact écologique et social des déplacements pendulaires.

Gouvernance

La gouvernance est étroitement liée aux nouvelles formes de démocratie participative,
Elle exige la concertation, la coopération et le partenariat entre tous les acteurs :

  • C’est une démarche de concertation et de prise de décision,
  • Elle implique de façon responsable les acteurs concernés.

Améliorer la gouvernance, c’est mettre en place les moyens nécessaires à l’instauration d’un vrai dialogue Région Territoires.

Cet atelier a permis de poser les grands principes d’organisation propres à l’Assemblée des Territoires et de ses relations avec le Conseil Régional.