http://www.laregion.fr/La-nouvelle-Region-Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrenees-en-ordre

18 janvier 2016 : La nouvelle Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en ordre de marche

Deuxième assemblée plénière pour les 158 conseillers de la nouvelle Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. Vote du règlement intérieur et financier, grands chantiers : quelque deux semaines après sa naissance, la collectivité est déjà en ordre de marche.

Revoir la vidéo de la séance

Aucun temps mort

Il n’y a aucun temps mort dans la mise en place de la nouvelle Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, comme l’a rappelé sa présidente Carole Delga. Deux semaines après leur première réunion, les 158 conseillers régionaux, élus en décembre dernier, se retrouvaient pour une nouvelle assemblée plénière, à Toulouse, lundi 18 janvier.
A l’ordre du jour, le règlement intérieur et financier et, déjà, les premiers financements, « pour assurer la continuité des actions et engager les grands chantiers en attendant le vote du budget au mois de mai », a expliqué la présidente. « 2016 ne sera pas une année blanche, comme je m’y étais engagée. »

Plus de 570 millions d’euros ont ainsi été votés pour l’éducation et la formation, les transports et l’aménagement du territoire, l’action économique, la culture ou encore le sport.

Exemplarité

Consciente des efforts quotidiens de tous les habitants, Carole Delga s’est également engagée, aux côtés des élus de sa majorité, à ne pas augmenter les indemnités des conseillers régionaux comme la loi le lui permettait. « Nous avons un devoir d’exemplarité, j’ai donc décidé de maintenir cette indemnité à 2 280 euros bruts par mois, son ancien niveau » a indiqué la présidente. Le règlement intérieur adopté prévoit également que ces indemnités soient modulées en fonction de l’assiduité des élus afin de prévenir l’absentéisme.

Faire de la politique autrement

Autre nouveauté, la création d’un Bureau de l’Assemblée, instance qui garantira le dialogue et l’égalité entre les territoires de la nouvelle Région. « Ce règlement amorce une nouvelle façon de faire de la politique, a souligné Carole Delga. Il reflète nos engagements, il répond aux attentes de nos concitoyens : aller plus loin dans l’exigence démocratique, plus de partage, de concertation dans les décisions. »

Pour aller plus loin :

Article publié le 14 janvier 2016