http://www.laregion.fr/La-modernisation-de-la-ligne-ferroviaire-Toulouse-Tarbes-avance

La modernisation de la ligne ferroviaire Toulouse-Tarbes avance

La ligne ferroviaire Tarbes-Toulouse est engagée dans un vaste plan de modernisation de 450 M€, financé pour 20 M€ par la Région, jusqu’en 2020. Depuis le 17 octobre et jusqu’au 15 décembre, des travaux de 40 M€ se concentrent dans les Hautes-Pyrénées : régénération des voies entre Capvern et Tournay, et renouvellement de 750 caténaires de Capvern à Montréjeau.

© Eric Medous
© Eric Medous

Axe structurant de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, la ligne ferroviaire Toulouse-Tarbes a entamé depuis la fin mars un nécessaire et vaste plan de modernisation de 450 M€ jusqu’en 2020. Il est financé par SNCF Réseau et la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, qui y contribue pour 20 M€. La totalité des voies doit être renouvelée sur 150 km (soit 300 km en comptant les deux rails), pour garantir le niveau de performance, assurer le confort des voyageurs et développer la qualité de service d’une ligne empruntée par plus de 10 000 voyageurs et une cinquantaine de trains par jour.

Cet automne, la modernisation se concentre en Hautes-Pyrénées. Depuis le 17 octobre, des travaux de régénération des voies ont débuté entre Capvern et Tournay et dureront jusqu’au 15 décembre. Rails, ballast et traverses - soit toutes les composantes de la voie - seront changés. Parallèlement, des poteaux caténaires neufs seront installés entre Capvern et Montréjeau (en Haute-Garonne). Globalement, les travaux entre Tarbes et Montréjeau concernent le renouvellement de 24 km de voie, de 4 aiguillages en gare de Capvern, le remplacement de 45 000 tonnes de ballast et la pose de 750 poteaux caténaires.

Selon SNCF Réseau, c’est un investissement de 40 M€. La Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée apporte 20,25 M€ au programme de modernisation de la section Montréjeau-Tarbes. Ces travaux imposent l’interruption de la circulation des trains entre Tarbes et Montréjeau. Jusqu’au 15 décembre, des autocars de substitution transporteront les voyageurs entre les deux gares.

Autorité organisatrice de transport, la Région a donné la parole aux habitants d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée lors des Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité d’avril à juillet 2016, afin de définir les priorités ferroviaires et intermodales des 20 prochaines années. Trois réunions publiques ont eu lieu en mai et juin dans les Hautes-Pyrénées, à Tarbes, Bagnères-de-Bigorre et Argelès-Gazost.

Article publié le 8 novembre 2016