http://www.laregion.fr/La-formation-a-l-honneur-de-la-Commission-permanente-du-27-mai

La formation à l’honneur de la Commission permanente du 27 mai

Plus de 285 M€ de crédits ont été votés lors de la troisième Commission permanente de la Région, vendredi 27 Mai. Parmi les priorités des élus régionaux lors de cette séance, la formation.

JPEG - 652.8 ko
Crédits : Éric Jondreville

Nouvelle Commission permanente pour les 52 conseillers régionaux membres, vendredi 27 mai, sous la présidence de Carole Delga. À Montpellier, la formation était, notamment, au coeur des échanges.

Nous le savons, la formation reste une arme essentielle pour lutter contre le fléau du chômage. La Région mettra tout en œuvre, avec l’ensemble de ses partenaires, pour faire du combat pour l’emploi une réussite pour l’ensemble de nos concitoyens, a souligné la présidente de la Région.

Le Plan régional de mobilisation pour l’emploi et la formation en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées entre, tout d’abord, dans sa phase opérationnelle. Après la signature en avril dernier, d’un protocole d’accord entre la Région, l’Etat et les partenaires sociaux sur la déclinaison régionale du Plan 500 000 pour l’emploi et la formation professionnelle, les élus régionaux ont adopté deux conventions précisant avec l’Etat et Pôle Emploi la répartition et les modalités de financement des actions de formations supplémentaires mises en place en 2016.
90 M€ seront mobilisés pour 30 000 places de formations supplémentaires en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.

La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées entend également encourager l’accès aux formations supérieures qualifiantes et professionnalisantes pour celles et ceux qui souhaitent reprendre les études. Les élus régionaux ont ainsi voté une enveloppe de 3,2 M€ pour soutenir des actions avec les établissements d’enseignement supérieur.

Le déploiement de l’École régionale numérique a, par ailleurs, été amorcé. Cette offre de formations innovantes, destinée aux demandeurs d’emploi ayant un faible niveau de qualification, touchera tout le territoire, au-delà des métropoles régionales. Un Appel à manifestation d’intérêt a ainsi,été lancé à destination des collectivités, pour recueillir les besoins des territoires désireux d’accueillir des sessions de formation.

Les élus régionaux ont aussi voté un rapport précisant les modalités du transfert, conformément à la loi NOTRe, des Centres de ressources, d’expertise et de performance sportive (Creps) à la Région qui en compte deux : Toulouse et Montpellier-Font Romeu.
La collectivité a désormais la responsabilité de la construction, la reconstruction, l’extension et l’équipement des Creps, et des fonctions d’accueil, de restauration, d’hébergement, d’entretien général et technique, ainsi que le recrutement, la gestion et la rémunération des personnels affectés à ces fonctions.

Côté lycées, de nouveaux investissements ont été individualisés pour soutenir la rénovation, la restructuration voire la reconstruction de bâtiments, comme pour le lycée Charles Renouvier à Prades dans les Pyrénées-Orientales (1,5 M€) ou le lycée Charlemagne à Carcassonne (10 M€).

L’éco-chèque logement pour tous

Dès le 1er octobre, l’éco-chèque logement sera généralisé à tout le territoire. Cette aide de la Région s’adresse aux particuliers, qu’ils soient propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement, et qui souhaitent réaliser des travaux visant une économie d’énergie d’au moins 25 %. Il contribue à lutter contre le changement climatique et constitue un sérieux coup de pouce au pouvoir d’achat des ménages. Son montant, de 1 000 ou 1 500 €, est cumulable avec les autres aides.

Mise aux normes du Train Jaune

Au cours de cette séance, la Région a, par ailleurs, approuvé la convention de financement d’investissements en faveur du matériel historique du Train Jaune, avec SNCF Mobilités, afin de préciser les travaux à réaliser, le calendrier et les montants.
Des investissements massifs sont nécessaires pour assurer la pérennité et le développement du Train Jaune, qui relie Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol, véritable colonne vertébrale de la desserte du Pays Catalan et vecteur fort et reconnu de son identité.
Sa mise aux normes est financée à 100 % par la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, pour un coût total de 1,65 M€.

Unanimité pour le Très haut débit

«  L’accès au très haut débit constitue un élément déterminant du développement et de l’attractivité de nos territoires » a lancé Carole Delga au cours de la séance. Avec pour ambition de couvrir l’intégralité du territoire d’ici 2022, les élus ont voté, à la majorité, une enveloppe de 200 M€ pour le plan régional Très haut débit, qui sera aligné sur le Plan France Très haut débit.


Communiqué de presse Plan 500 000 formations

Communiqué de presse formations supérieures

Communiqué de presse École régionale numérique

Communiqué de presse Creps

Communiqué de presse éco-chèque logement

Communiqué de presse Train Jaune

Communiqué plan Très haut débit

Article publié le 27 mai 2016