http://www.laregion.fr/La-Region-va-investir-1-milliard-d-euros-par-an-en-Occitanie

La Région va investir 1 milliard d’euros par an en Occitanie/Pyrénées-Méditerranée

Lors du débat d’orientations budgétaires de ce 28 novembre, la présidente de la Région a affirmé que la Région investira 1 milliard d’euros par an pour accélérer le développement économique, promouvoir l’égalité des chances, améliorer la qualité de vie et l’équilibre du territoire. Avec l’adoption de la stratégie régionale pour la transition énergétique, le cap est de faire de l’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée la 1re région à énergie positive d’Europe.

JPEG - 173.3 ko
Crédits : Antoine Darnaud
Cette session confirme que nous voulons être une grande région, avec pour priorités la croissance, l’emploi et l’équilibre des territoires, a lancé la présidente Carole Delga en l’ouverture de l’assemblée plénière de la Région du 28 novembre. Nous sommes une Région qui avance.

Malgré les défis d’organisation liés à la fusion des régions, la Région a adopté plus de 1 300 délibérations se traduisant par 2,2 milliards d’euros d’investissements partout sur le territoire. Le Plan Marshall pour l’emploi et le BTP, lancé en mars, a été réalisé à 72 % au 1er novembre. Cela signifie un engagement de 636 M€, dont 410 M€ dédiés à la construction et la rénovation des lycées. Egalement chef de file du développement économique, la Région a déjà aidé plus de 2 000 PME et TPE en 2016, à travers une enveloppe de 150 M€.

Investir 1 milliard d’euros par an

Les élus ont débattu des orientations du budget primitif qui sera adopté le 2 février 2017. « Nous allons investir 1 milliard d’euros par an jusqu’en 2019, pour l’éducation, les transports, l’emploi et des services de qualité », a affirmé la présidente de la Région.
De toutes les régions métropolitaines, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée est celle qui investit le plus pour ses habitants : 162 € par personne et par an (données de 2013 à 2015). C’est 26 % de plus que l’investissement moyen des Régions. L’enjeu est grand : assurer le développement d’une région de 5,8 millions d’habitants, qui gagne chaque année 50 000 habitants, soit la population d’Albi ou de Narbonne. De plus, la Région va assurer à partir de 2017 de nouvelles compétences issues des conseils départementaux : les transports routiers interurbains dès janvier et les transports scolaires en septembre.

Devenir la 1re région à énergie positive

Autre grand sujet à l’ordre du jour : l’ambition de la Région de faire d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée la 1re région à énergie positive d’Europe. La « feuille de route » adoptée ce vendredi vise l’efficacité énergétique, notamment dans le bâtiment et les transports, ainsi que l’augmentation de la production d’énergies renouvelables.

La Région va fixer le cap à long terme, puis étudier au premier semestre 2017 différentes trajectoires en s’appuyant sur un panel d’experts, avant de mener la consultation des territoires et des citoyens au 2e semestre.
Le chemin vers la transition énergétique se traduira par des actions concrètes : le lancement d’un appel à projets au 1er semestre sur l’autoconsommation d’électricité photovoltaïque et la signature d’une convention avec le Pôle Energie d’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, qui regroupe 13 syndicats départementaux d’énergies. La présidente de la Région a aussi souhaité la création fin 2017 d’une Agence de l’énergie et du climat, opérateur unique régional d’investissement dans l’énergie. « Nous posons les bases d’un nouveau mode de croissance équilibré et respectueux de notre région et de ses habitants, a commenté Carole Delga. Cette transition est un travail au long cours. »

Des débats aux schémas

Comme l’a rappelé Carole Delga lors de l’assemblée plénière, la Région a choisi de bâtir ses actions sur la proximité et le dialogue avec les territoires. Plusieurs consultations se bouclent dans les prochains jours : la Région tiendra le 12 décembre la conférence régionale de clôture sur les Schémas régionaux sur le développement économique (SREDEII) et sur l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation (SRESRI). Deux jours plus tard, le 14 décembre, elle présentera le bilan des Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité et ses priorités pour le transport ferroviaire : les trains du quotidien, les plateformes intermodales, la réouverture et la préservation de lignes d’aménagement du territoire. « Je serai la présidente de tous les territoires », a conclu Carole Delga.

Un nouveau pas vers l’Office public de la langue catalane

Autre sujet à l’ordre du jour de l’assemblée plénière : la création de l’Office public de la langue catalane (OPLC), qui avait suscité une première rencontre avec les acteurs culturels catalans à Perpignan le 23 septembre. Sa création a été validée par les élus régionaux. «  Il permettra à chacun, notamment aux plus jeunes, d’entrer en contact avec la culture catalane », souligne Carole Delga.

Article publié le 28 novembre 2016