http://www.laregion.fr/La-Region-soutient-le-LICUR-un-laboratoire-a-la-pointe-de-la

La Région soutient le LICUR, un laboratoire à la pointe de la recherche

Carole Delga a inauguré le 7 avril à Toulouse le laboratoire de recherche LICUR. Spécialisé dans les capteurs ultra-rapides, ce laboratoire commun CEA-CNRS illustre la qualité de la recherche en région.

La recherche en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées gagne de nouvelles compétences avec le laboratoire « Instrumentation et capteurs ultra-rapides » (LICUR). La présidente de la Région, Carole Delga, l’a inauguré le 7 avril à Toulouse, aux côtés du préfet de région, du directeur du laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes du CNRS et de son homologue du centre d’études du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Gramat (Lot).

Le LICUR traduit la volonté du CEA et du CNRS de travailler étroitement sur l’amélioration de la sécurité des infrastructures et des transports, à l’aide d’outils de simulation numériques capables de prédire tous types d’agressions. La Région soutient l’initiative en cofinançant trois bourses de thèses et un projet Contrat de recherche laboratoires-entreprises (CLE), via une aide globale de 440 000 euros.

« Parce qu’elles contribuent fortement à la croissance et à l’emploi, la recherche et l’innovation sont pour nous un enjeu économique de premier plan, a lancé Carole Delga. Nous continuerons nos efforts pour offrir à la communauté scientifique les meilleurs équipements pour mener des programmes de recherche ambitieux et renforcer l’excellence scientifique de notre région. »

Forte de 30 000 chercheurs et 227 000 étudiants, la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées est la première région française pour la recherche. Le territoire accueille 35 grandes écoles et universités et 15 pôles de compétitivité.

Article publié le 7 avril 2016