http://www.laregion.fr/La-Region-adopte-son-nouveau-nom-Occitanie

La Région adopte son nouveau nom, Occitanie

Vendredi 24 juin, l’Assemblée plénière a adopté le nom Région Occitanie, enrichi de la signature Pyrénées Méditerranée. « Un nom fédérateur, porteur d’ambitions collectives et d’une identité commune », affirme la présidente Carole Delga.
Ce même jour, les élus ont aussi abordé la révision des Contrats de Plan Etat-Région, qui mobiliseront 2,6 Md€ jusqu’en 2020 et l’ambition numérique du territoire.

JPEG - 481.8 ko
Crédits : Laurent Boutonnet

Les conseillers régionaux ont adopté Occitanie -enrichi de la signature Pyrénées Méditerranée - comme nom de la grande Région lors de la session du 24 juin au Parc des Expositions de Montpellier. C’était le nom plébiscité par la consultation citoyenne, à laquelle ont participé près de 204 000 personnes.

C’est un nom fédérateur, ancré dans une histoire et une géographie partagée. Il dit où nous sommes, qui nous sommes. Enrichie de la signature Pyrénées Méditerranée, la Région Occitanie saura incarner des valeurs de convivialité, de vivre ensemble, d’ouverture à l’international, a affirmé la présidente de la Région.

L’assemblée plénière a confirmé Toulouse comme chef-lieu de région et site de l’Hôtel de Région, et le choix de l’aire urbaine de Montpellier pour accueillir l’Assemblée plénière et ses commissions. Le Conseil économique, social et environnement régional (Ceser) se réunira alternativement dans les agglomérations de Toulouse et de Montpellier. « Ces équilibres sont garants de l’équité territoriale et donc de la cohésion », souligne la présidente de la Région.

Autre dossier capital abordé ce 24 juin : l’avancement des Contrats de Plan État-Région (CPER). Signés en 2015, ils vont engager 2,6 Md€ au bénéfice de la croissance et de l’emploi jusqu’en 2020.
La Région, qui apporte 1,46 Md€ au CPER, a confirmé ses priorités et affirmé des actions nouvelles, comme les 90 000 formations supplémentaires et le Plan Littoral 21. La Région signera deux avenants avec l’État à l’automne 2016, afin d’anticiper la fusion des CPER en 2017. Dans le cadre du CPER, la Région a approuvé la convention d’application et un contrat triennal avec Montpellier Méditerranée Métropole. L’investissement des trois partenaires atteindra près de 266 M€, dont plus de 40 M€ apportés par la Région.

Enfin, la Région veut relever le défi de la transformation numérique pour développer les compétences, diffuser les usages, numériser les entreprises et renforcer les filières (aéronautique, industrie, santé…). Riche de 9 800 entreprises numériques employant 46 300 personnes, de laboratoires et formations de pointe, Languedoc Roussillon Midi Pyrénées possède de grands atouts pour être la région de l’innovation. Elle est déjà engagée dans le Plan Très Haut Débit, l’Ecole Régionale du Numérique et le « chèque numérique ». Elle veut devenir la première « Fab Région » de France : elle va aider huit initiatives de FabLab (laboratoires de fabrication), retenues par le premier appel à projets Fab Région. Un nouvel appel à projets va être lancé sur tout le territoire.

Article publié le 24 juin 2016