AccueilMon Conseil RégionalAvec l’aide de la RégionEn actionInfaco : le sécateur tarnais conquiert la Californie

Infaco : le sécateur tarnais conquiert la Californie

L’entreprise familiale, basée à Cahuzac-sur-Vère (Tarn), est leader mondial sur le marché des sécateurs électroniques pour la taille de la vigne.

Infaco compte 80 salariés et produit 18 000 sécateurs électroniques par an
Crédits : Philippe Grollier

« Ici, c’est une terre de rugby », prévient d’emblée Davy Delmas, directeur général d’Infaco, avec l’accent chantonnant et rocailleux du Tarn. « Notre entreprise familiale respecte des valeurs fortes, l’authenticité, le goût du terroir ».
C’est lui qui a transformé l’essai de l’export amorcé par son père, Daniel, l’inventeur du sécateur Electrocoup. Un outil bourré d’électronique, qui permet de tailler les vignes avec précision et rapidité, sans se fatiguer. Dès son lancement, en 1984, les premières touches se font en Espagne et en Allemagne. Aujourd’hui, l’entreprise compte 80 salariés et produit 18 000 sécateurs électroniques par an à Cahuzac-sur-Vère, près de Gaillac (Tarn).
« Nous réalisons 55 % de notre chiffre d’affaires dans 40 pays. Nous sommes leader mondial, avec environ 50 % de ce marché de niche », explique Davy Delmas qui a créé, en 2010, une filiale en Californie.
Un bel exemple de réussite « Made in Occitanie »… qui n’a pas échappé à Carole Delga, lors de sa récente visite de l’entreprise.

Lutter contre les zones blanches sur le territoire régional

Seul frein à la réussite d’Infaco, le fait que l’entreprise soit située dans une zone qui ne permette pas l’accès au Très Haut Débit (THD).
« Le manque de débit nous amène des complications : on ne peut pas réaliser de sauvegarde informatique quotidienne, parfois on perd en réactivité… Et je ne vous parle même pas de mon domicile qui est en zone blanche totale. C’est un vrai casse-tête, car il m’arrive souvent de devoir travailler de chez moi pour l’entreprise », regrette Davy Delmas. C’est pour résoudre ce type de problèmes que la Région a mis en place un plan Très Haut Débit, doté d’une enveloppe de 200 M€. Ce plan, réalisé en partenariat avec les Départements, vise à assurer l’égalité des habitants devant le numérique, sur l’ensemble du territoire régional.