http://www.laregion.fr/Grippe-aviaire-front-uni-pour-soutenir-la-filiere-et-l-emploi

Grippe aviaire : front uni pour soutenir la filière et l’emploi

Réunion de travail, hier, au ministère de l’Agriculture, sur le thème de la grippe aviaire. Présente lors de cette rencontre, au côté du président de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Alain Rousset, la présidente Carole Delga a réaffirmé la mobilisation des régions avec l’État pour soutenir la filière et l’emploi.

Au ministère de l'Agriculture, réunion de travail sur la grippe aviaire entre le ministre Stéphane Le Foll (à gauche), la présidente Carole Delga et le président Alain Rousset (à sa droite).
Au ministère de l’Agriculture, réunion de travail sur la grippe aviaire entre le ministre Stéphane Le Foll (à gauche), la présidente Carole Delga et le président Alain Rousset (à sa droite).
Nos Régions, durement touchées par la crise de la grippe aviaire, seront pleinement mobilisées au côté de l’État pour soutenir l’ensemble de la filière, de l’amont à l’aval, et préserver l’emploi.

Pour résoudre la crise de l’influenza aviaire, la présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées rencontrait hier Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, en compagnie d’Alain Rousset, président de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Une deuxième réunion au cours de laquelle le ministre a confirmé qu’une enveloppe de 130 millions d’euros sera mobilisée par l’État pour indemniser les éleveurs et accouveurs concernés par la crise dans le grand Sud-Ouest, afin de compenser les pertes de revenus. Des aides spécifiques seront également mises en place en direction des petits élevages.

« C’est un engagement fort, a souligné Carole Delga, et nous sommes prêts à intervenir en complément sur plusieurs axes, notamment pour mettre en œuvre un plan de formation pour les salariés et les exploitants touchés par le chômage partiel.  » Pour endiguer l’épidémie de grippe aviaire dans les élevages, des mesures de vide sanitaire ont été mises en place dans les élevages, afin de permettre leur désinfection.

Dès que la filière sera à nouveau opérationnelle, des actions d’information et de communication conjointes seront également soutenues par les deux Régions pour valoriser la qualité des produits.

Article publié le 27 janvier 2016