http://www.laregion.fr/Ferroviaire-la-Region-s-investit-pour-la-reouverture-des-lignes

Ferroviaire : la Région s’investit pour la réouverture des lignes

La réunion publique du vendredi 12 mai à Bagnères-de-Luchon a précisé le financement et la programmation de la réouverture de la liaison ferroviaire Montréjeau-Luchon, cruciale pour les hautes vallées du Comminges. « Ce sera la première ligne à rouvrir en Occitanie/Pyrénées-Méditerranée », assure la présidente de Région.

JPEG - 386.3 ko
Crédits : Emmanuel Grimault

Chantier de mobilité majeur pour le Comminges et la Haute-Garonne, la réouverture de la ligne ferroviaire Montréjeau-Luchon a été réaffirmée lors de la réunion publique à laquelle a participé la présidente de la Région vendredi 12 mai à Bagnères-de-Luchon. Les Etats généraux du rail et de l’intermodalité (EGRIM), conduits par la Région en 2016, avaient confirmé l’utilité de ce projet majeur. Une modernisation de la voie de 36 M€ est inscrite au Contrat de Plan Etat-Région. La Région engagera 25 M€ et a obtenu une participation de l’Etat de 6 M€ et de Sncf Réseau de 4,5 M€.

Cette artère ferroviaire est structurante pour le quotidien des habitants, pour l’économie et le tourisme, souligne Carole Delga à Bagnères-de-Luchon. Je lancerai à l’automne un comité de pilotage de la ligne réunissant les financeurs, des élus, des acteurs économiques et des usagers.

Approuvée par la Région en décembre 2016, l’étude préliminaire sur le renouvellement de la ligne est lancée et la validation des études de projet devrait intervenir en 2018. Les travaux seront engagés en 2019 et la reprise de la circulation des trains est prévue mi-décembre 2020. La ligne sera exploitée en navette, avec un seul train (traction thermique) circulant sur la ligne.


La Région veut aller au-delà de la réouverture : elle va approfondir la complémentarité route/rail et demande à Sncf Réseau d’étudier la possibilité de faire circuler du fret sur la ligne. Enfin, la Région défend les trains d’équilibre du territoire (TET) : après avoir convaincu l’Etat de conserver la ligne de jour Toulouse-Tarbes-Hendaye, la présidente de la Région mène le combat pour sauver la ligne de nuit entre Tarbes et Paris, dont la fermeture est annoncée pour le 2 juillet… La ligne TET dessert le Sud de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées et permet d’assurer à Montréjeau la correspondance vers Luchon.