http://www.laregion.fr/Etats-generaux-du-rail-l-avis-de-chacun-compte

États généraux du rail : l’avis de chacun compte !

La concertation des États généraux du rail et de l’intermodalité se poursuit jusqu’au 9 juillet. Que vous soyez usagers réguliers ou occasionnels, ou que vous n’utilisiez jamais le rail, votre avis compte.

Réunion publique des États généraux du rail et de l'intermodalité, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 2 juin dernier.
Réunion publique des États généraux du rail et de l’intermodalité, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 2 juin dernier.
Crédits : Luc Fortanier

80 jours pour faire le tour du rail, en 36 réunions publiques : tel est le défi de la concertation inédite lancée le 21 avril dernier à Capdenac-Gare (12), par Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, avec les Etats généraux du rail et de l’intermodalité.

À ce jour, plus de la moitié des rencontres se sont déjà tenues, en présence d’élus régionaux représentant la présidente de Région, sur l’ensemble du territoire régional, de Tarbes (65) à Limoux (11), en passant par Mirande (32) au encore Mende (48), réunissant plus de 2 000 participants.

Aujourd’hui notre grande région doit faire face à de nouveaux défis. À nouvelle Région, politiques nouvelles. Et avant de décider d’une nouvelle politique, il est nécessaire d’écouter : écouter les élus locaux, les syndicats de cheminots, les associations d’usagers, nos partenaires financeurs l’Etat, la SNCF, et d’écouter très largement nos concitoyens, avait indiqué Carole Delga, lors du lancement des Etats généraux du rail et de l’intermodalité.

« C’est ce travail qui est en cours. Et à mi-parcours, nous ne pouvons que nous réjouir de la grande qualité de cet exercice démocratique », observe Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région en charge des mobilités et infrastructures de transports.

Le 30 mai dernier, la réunion publique des États généraux du rail à Albi (Tarn).
Le 30 mai dernier, la réunion publique des États généraux du rail à Albi (Tarn).
Crédits : Emmanuel Grimault

En parallèle de ces réunions, des questionnaires ont été mis à disposition dans les gares, les trains, dans le journal et sur le site Internet de la Région. Plus de 6 000 personnes ont déjà répondu aux 20 questions posées par la Région concernant les TER, les autocars, les tarifs, les gares ou encore la grande vitesse.

« J’invite les usagers, mais aussi les non usagers qui ne l’ont pas encore fait, à participer jusqu’au 9 juillet prochain à cette grande et belle concertation publique. Nous avons besoin d’entendre un maximum de voix », encourage Carole Delga.

La concertation se poursuit, avec encore plus d’une quinzaine de réunions publiques à venir.

Article publié le 6 juin 2016