http://www.laregion.fr/Eoliennes-en-mer-la-region-est-pilote-en-France

Éoliennes en mer : la région est pilote en France

Sur quatre projets pilotes en France, deux ont été choisis par le Ministère de l’environnement pour s’implanter en Occitanie. Au large de Leucate et Gruissan, des éoliennes flottantes vont être installées dans les prochaines années, à titre expérimental. Des projets engagés en concertation avec les représentants de la mer par la Région.

Une éolienne flottante en mer est montée sur une structure flottante ancrée au sol marin. Dans le projet pilote, elles seront à 20 km du littoral audois.
Une éolienne flottante en mer est montée sur une structure flottante ancrée au sol marin. Dans le projet pilote, elles seront à 20 km du littoral audois.

Du vent et des courants marins, notre région n’en manque pas. Ce sont précisément les deux ingrédients nécessaires pour exploiter des éoliennes flottantes en mer. Au large de Leucate et de Gruissan, face au littoral audois, huit éoliennes devraient être mises en eau à partir de 2021, pour une phase de test d’environ trois ans. Ces deux sites ont été sélectionnés par le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer pour être pilote parmi quatre projets en France. La Région a travaillé main dans la main avec l’État pour mettre en œuvre ce projet, en collaboration avec la communauté maritime d’Occitanie.

Le potentiel de la région dans l’exploitation de l’énergie éolienne est immense : des conditions naturelles tout à fait favorables, des infrastructures portuaires opérationnelles, en particulier le port de Port-La-Nouvelle, pour la coordination logistique, des compétences disponibles sur le territoire avec près de 300 entreprises identifiées, et enfin, une instance de travail unique en France créée par la Région, le Parlement de la mer, qui fédère l’ensemble de la communauté maritime. Cette assemblée a notamment assuré la concertation menée ces dernières années avec les acteurs de la mer, en préalable au lancement de l’expérimentation.

Une concertation en deux temps

À l’initiative de la Région, tous les représentants de l’espace littoral et maritime ont été consultés pour co-construire le projet de ferme éolienne pilote, dès 2014 : professionnels (de la pêche, du nautisme, de la plaisance et du tourisme), associations (de protection de l’environnement, de promotion du sport), élus et collectivités. Cette première phase a permis notamment de réduire à 2, au lieu de 3, les zones propices à l’installation des fermes.

La concertation se poursuit cette année, via un groupe de travail désigné qui proposera des actions. Une première réunion a déjà eu lieu, en février, avec les pêcheurs et les membres du Parlement de la mer.

Des emplois pour la croissance bleue

Près de 200 emplois pourraient être créés pour la phase test de 3 ans, une centaine de plus si l’expérimentation passe en phase commerciale après 2021. D’ores et déjà, plus de 400 offres d’activité dans l’éolien offshore ont été recensées sur le territoire régional. Une très bonne nouvelle pour la « croissance bleue » voulue par la présidente Carole Delga. Une croissance bâtie sur le développement durable, les énergies renouvelables, les activités traditionnelles et le développement d’emplois innovants. Objectif : devenir à l’horizon 2050, la 1re région à énergie positive d’Europe.