http://www.laregion.fr/En-financant-la-plateforme-CEA-Tech-la-Region-aide-les-PME

La Région soutient CEA Tech, plateforme d’innovation technologique destinée aux entreprises

La présidente de la Région Carole Delga a présenté le 14 avril à Toulouse les futurs bâtiments de CEA Tech, dédiés à la recherche technologique. La plateforme régionale, qui déménagera à Labège, permet aux entreprises d’innover et d’améliorer leur compétitivité. La Région soutient la création de cette nouvelle antenne.

Perspective des futurs bâtiments du CEA Tech
Perspective des futurs bâtiments du CEA Tech

Créer de l’innovation par la recherche technologique et le développement est le coeur d’activité de CEA Tech, la section de recherche du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives). Connecté aux entreprises régionales, CEA Tech permet aux PME et TPE d’améliorer leur compétitivité, en mettant à leur disposition des produits innovants (composants électroniques, surveillance des systèmes d’information, nouveaux matériaux…).

Actuellement basée à Toulouse, la plateforme régionale prendra possession de ses nouveaux locaux à Labège, au sud-est de l’agglomération toulousaine, entre 2017 et 2020.

La Région finance la création des nouveaux bâtiments à hauteur de 23 millions d’euros, aux côtés de l’Etat qui investit 3 millions d’euros. Le lancement de ces travaux s’inscrit pleinement dans le Plan Marshall de soutien au BTP.

Le projet a été présenté jeudi 14 avril à l’Hôtel de Région à Toulouse par la présidente Carole Delga, accompagnée du président du Sicoval (terre d’accueil des bâtiments), du préfet de région, du directeur délégué aux énergies renouvelables du CEA et du directeur de la recherche technologique de CEA (CEA Tech).
Après avoir a rendu hommage à l’action de son prédécesseur Martin Malvy, qui s’est battu pour installer durablement le CEA sur le territoire, la présidente de la Région a affirmé :

Aujourd’hui, une étape importante est franchie. La région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées est reconnue dans le monde entier pour l’excellence de sa recherche. C’est un enjeu économique de premier plan pour la croissance et l’emploi .

Les bâtiments, conçus par une équipe de maîtrise d’œuvre conduite par l’agence d’architecture toulousaine GGR, accueilleront, à terme, entre 200 et 300 personnes.
Le nouveau site abritera un site pilote sur la transition énergétique et numérique.

Article publié le 15 avril 2016