AccueilMon Conseil RégionalAvec l’aide de la RégionC’est votéEmploi, attractivité et aménagement du territoire : de (...)

Emploi, attractivité et aménagement du territoire : de nouvelles aides de la Région en faveur du Tarn-et-Garonne

Lors de la Commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, réunie le vendredi 19 mai 2017 à Montpellier, les élus régionaux, sur proposition de la présidente Carole Delga, ont adopté un ensemble d’aides en faveur de l’attractivité et de l’emploi.

Zoom sur quelques soutiens apportés aux projets du Tarn-et-Garonne :

Le soutien à la compétitivité des entreprises est une priorité majeure de la Région qui vient d’attribuer une aide de 840 000€ à la Blanchisserie BARGUES, installée à Montauban. La Région souhaite ainsi accompagner cette entreprise en plein essor en participant à l’acquisition d’un nouveau bâtiment industriel de 6500m², à son aménagement et son équipement.

Côté emploi, la Région s’engage également pour booster la croissance des entreprises agricoles en adoptant un ensemble d’aides de près de 45 000€, notamment pour favoriser l’installation des jeunes agriculteurs sur le territoire. Parmi les projets soutenus, la création d’un atelier de maraîchage et de fruits en agriculture biologique à l’Honors-de-Cos.

Dans le cadre de son Plan pour l’emploi et le BTP, la Région poursuit ses efforts et soutient de nouveaux chantiers dans le Tarn-et-Garonne autour de deux priorités : l’accessibilité et la rénovation énergétique des bâtiments publics. Une enveloppe globale de près de 80 000€ vient ainsi d’être mobilisée pour financer la réalisation des travaux de mise en accessibilité pour les personnes handicapées du groupe scolaire Jean Lafougère, à Nicolas-de-la-Grave, ainsi que la rénovation énergétique de la salle polyvalente de Monbequi et de la salle des fêtes de Saint-Vincent.

Le + : La Région se mobilise pour les centres de formation d’apprenti.es

D’importants travaux de réhabilitation vont être lancés à l’IFA (institut de formation d’apprenti.es) CCI de Tarn-et-Garonne, à Montauban. La Région soutient cette opération à hauteur de près de 84 500€, qui concernera :

  • l’aménagement d’un foyer servant de lieu d’études et de recherches ainsi que d’une salle de restauration pour les jeunes (50 m² au rez-de-chaussée) ;
  • l’aménagement d’une salle de travail et d’échanges pédagogiques pour les formateurs (17 m², au rez-de-chaussée) ;
  • la construction de sanitaires ;
  • l’aménagement des espaces extérieurs avec un accès direct entre les deux bâtiments du CFA et création d’un parking de 12 places.

Cette opération vise à la fois à moderniser les locaux existants, afin d’offrir aux jeunes et à leurs formateurs des conditions de travail et d’apprentissage optimales, et à booster l’attractivité de l’IFA qui forme actuellement 140 apprenti.es.

La Région a fait du développement de l’apprentissage une de ses priorités pour la réussite et l’emploi des jeunes. La présidente de Région Carole Delga a présenté, en mars dernier, un ambitieux plan régional dédié à l’apprentissage. Doté d’un budget spécifique de 9M€, ce plan vise un objectif clair : atteindre le cap des 40 000 apprenti.es d’ici 5 ans. Il comprend un ensemble de nouvelles mesures en faveur des apprenti.es et de leur famille, des employeurs et des centres de formation.

Dispositif « Cœur de village » : les communes peuvent candidater

Le territoire d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est caractérisé par une forte majorité de communes de très petite taille : 61 % d’entre elles comptent en effet moins de 500 habitants. Dans le cadre de sa politique territoriale ambitieuse, la Région a décidé de soutenir les investissements visant à renforcer l’attractivité et le développement des cœurs de villages, en élaborant un dispositif inédit.

Elle souhaite en effet accompagner les communes rurales et périurbaines qui exercent une fonction de centralité dans : la qualification de leur cadre de vie, la valorisation de leur patrimoine architectural, le développement économique, ou encore dans leurs projets liés au logement, à l’offre de services à la population, à la mobilité, à l’offre culturelle ou à l’environnement.

Les communes intéressées peuvent désormais faire acte de pré-candidature auprès de la Région. Un projet global et concerté sera ensuite défini pour chaque bourg-centre retenu. 750 communes pourraient être concernées sur le territoire régional.

Par ailleurs, dès juillet, l’ensemble des communes de la région pourront bénéficier d’un nouvel éventail d’aides pour la mise en œuvre de leurs projets.