AccueilJe m’informeLes actusConnexion avec le Japon pour la start-up toulousaine (...)

Connexion avec le Japon pour la start-up toulousaine Sigfox

Franc succès pour les entreprises régionales au Japon ! Une collaboration a été confirmée entre la start-up toulousaine Sigfox et l’entreprise japonaise Kyocera. Une des premières retombées de la mission économique menée par Carole Delga, en décembre dernier.

La délégation régionale en mission au Japon a approfondi les contacts avec ce pays en pleine expansion © Nicolas Datiche
La délégation régionale en mission au Japon a approfondi les contacts avec ce pays en pleine expansion © Nicolas Datiche

Une levée de fonds de 150 millions d’euros et une collaboration confirmée avec l’entreprise japonaise experte dans les composants en céramique fine : c’est le début de l’envol pour la start-up toulousaine Sigfox. Spécialisée dans l’Internet des Objets (IdO) connectés à bas débit, elle est à présent leader mondial dans le domaine et son service est disponible dans 25 pays.

Son partenariat stratégique avec le Japon constitue une réelle opportunité pour l’entreprise toulousaine puisque des sociétés japonaises clés investissent dans le domaine. Le pays représente le 3ème plus grand marché de l’Internet des Objets. Un cap majeur pour Sigfox dans son expansion en Asie Pacifique, après son ouverture cette année, en Australie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour ou encore à Taïwan.

© Nicolas Datiche

La recette de ce succès ? Innovante, l’entreprise déploie le premier réseau mondial d’IdO qui recevra les données émises par des milliards d’objets, sans besoin d’établir une connexion réseau. Plutôt que d’utiliser les technologies existantes, Sigfox a opté pour une approche unique et la réduction de la consommation d’énergie ainsi que des coûts. Cette innovation devrait favoriser le développement commercial de masse de l’IdO.

Ce domaine en pleine expansion représente le monde de demain. Les usages de l’IdO se diversifient et touchent quasiment tous les domaines : la maison et les voitures connectées, la santé, le bien-être, et bien d’autres encore.

L’ensemble de ces expériences témoigne de la vitalité de notre région et inversement du nombre croissant d’acteurs régionaux qui envisagent de se développer au Japon, souligne la Présidente Carole Delga. Vingt-et-une entreprises japonaises ont déjà choisi de se développer sur notre territoire. À nous de susciter et encourager tous ces échanges.
Du 2 au 8 décembre, Carole Delga a mené une mission économique régionale au Japon, à l’occasion du Grand Forum de l’année de l’innovation franco-japonaise qui a eu lieu à Osaka.