AccueilJe m’informeDécryptage10 lycées construits d’ici 2022

10 lycées construits d’ici 2022

Ça y est : les lycéens viennent d’effectuer leur première rentrée sous la bannière régionale.
L’occasion de faire un zoom sur les nouveaux établissements, ceux en construction et en rénovation.

Lycée Léon Blum de Villefranche-de-Lauragais
Lycée Léon Blum de Villefranche-de-Lauragais
Crédits : NGuyen Vincent/Arch. Filiatre et Mansour

Deux établissements flambant neufs ouvrent à la rentrée : le lycée Ernest-Ferroul à Lézignan-Corbières (Aude) et le lycée Léon-Blum de Villefranchede-Lauragais (Haute-Garonne), pour un investissement total de 74 M€.

Mais l’engagement de la Région en faveur de l’éducation et de la jeunesse se perçoit aussi à travers les chantiers en cours. Trois autres lycées sont en effet en construction : ceux de Castelnaudary (65 M€) et Pibrac (30 M€) ouvriront à la rentrée 2017 ; celui de Montech (36,5 M€) sera livré pour celle de 2018. À plus longue échéance, cinq établissements supplémentaires sortiront de terre à horizon 2022.

La localisation de l’un d’entre eux a été dévoilée en juillet : il sera construit à Cazères, dans le Sud toulousain, pour la rentrée 2020. Les quatre autres sont à l’étude dans les secteurs de Nîmes Ouest, du Nord-Est toulousain, de Gignac et de Montpellier Ouest.
La Région s’engage aussi pour entretenir et moderniser les lycées. Une trentaine d’entre eux fait l’objet d’opérations de rénovation, d’extension ou de réaménagement dans les 13 départements. Trois exemples parmi d’autres : l’internat mutualisé des lycées Guynemer et Gide à Uzès, l’extension du lycée Fermat de Toulouse et la rénovation d’ensemble du lycée Arago de Perpignan. Enfin, la Région souhaite développer l’achat de produits agricoles locaux, de qualité, dans les restaurants scolaires, en concertation avec les gestionnaires des lycées et CFA.

Toutes les aides de la Région pour soutenir les jeunes et leurs familles

Afin de préserver le pouvoir d’achat des familles et des jeunes, et ainsi favoriser leur
réussite scolaire tout en garantissant l’égalité des chances sur l’ensemble du territoire, la Région les accompagne financièrement en matière d’accès à l’équipement numérique, à la lecture et aux livres, aux sports, mais aussi pour les transports, l’hébergement, la restauration, l’achat d’équipements spéciaux pour les formations professionnelles, pour la mobilité à l’étranger…

En savoir plus
Pour connaître les conditions et les modalités d’obtention de ces aides rendez-vous sur www.sitejeune.laregion.fr

Équipements

Dans les filières professionnelles et technologiques, l’équipement scolaire représente un budget important. C’est pourquoi la Région a reconduit certaines aides, en faveur
des lycéens et apprentis. L’enjeu : leur permettre de poursuivre le cursus de leur choix sans être pénalisés par le coût de l’équipement (outillage, vêtements…).

Repas

Dès cette année, le fonds régional d’aide à la restauration est étendu à tout le territoire afin d’aider les familles en réduisant le prix des repas.

Transports

Pour aider les jeunes à se déplacer, la Région propose plusieurs dispositifs : des tarifs spécifiques sur les réseaux de TER ou des aides forfaitaires annuelles.

Ordinateur portable

La Région s’engage pour lutter contre les inégalités d’accès aux nouvelles technologies et pour développer le numérique éducatif. L’équipement en ordinateurs portables sera cette année encore facilité pour les jeunes.

Lecture

Manuels scolaires ou littérature… Pour mettre la lecture à la portée de chacun, la
Région aide les lycéens soit en distribuant des ouvrages dans certains établissements, soit en mettant à leur disposition des chéquiers lecture pour acheter des ouvrages.

Mobilité

Divers dispositifs aident les étudiants et les apprentis à effectuer une partie de leur
formation à l’étranger : bourse d’études et de stages à l’étranger, chèque Eurocampus, chèque apprentis, chèque Pegasus…

Hébergement

Si les frais peuvent être élevés lors de la rentrée scolaire, l’hébergement représente un
budget non négligeable que doivent parfois supporter les lycéens et apprentis tous les
mois. La Région leur accorde donc des aides forfaitaires et variables.

Permis de conduire

Une aide au permis de conduire de 500 € est accordée aux apprentis domiciliés en ex Languedoc-Roussillon et inscrits en dernière année dans un CFA ou une section
d’apprentissage de la région.

Sport

Parmi les priorités défendues par la Région figure la pratique sportive. En ex Midi-Pyrénées, une aide est accordée pour l’achat d’une licence sportive dans les clubs partenaires, pour les lycéens et apprentis détenteurs de la Carte jeune.

Mutuelle

En ex Midi-Pyrénées et bientôt sur l’ensemble de la région, pour aider les étudiants à
prendre soin de leur santé, une aide de 100 € par an donne accès à une complémentaire santé auprès d’organismes partenaires de la Région.

La Région mise sur l’apprentissage

Les jeunes apprentis font eux aussi leur rentrée : ils sont 34 000 en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. La Région diversifie cette année encore son offre de formations et s’emploie à faire de l’apprentissage un sérieux levier de croissance économique.

En cette rentrée 2016, 34 000 jeunes apprennent un métier dans l’un des 104 Centres de Formation d’Apprentis que compte la région. Le contrat d’apprentissage est un contrat en alternance (en entreprise et en CFA) permettant à un jeune apprenti de 16 à 25 ans d’obtenir un diplôme tout en travaillant. Avec 22 % d’effectifs en plus depuis 2004, la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est parmi les trois premières en France en termes de progression du nombre d’apprentis. Au total, plus de 1 700 formations en apprentissage y sont proposées, dont 120 nouvelles en cette rentrée 2016. Cela représente près de 1 500 nouvelles places offertes aux jeunes apprentis cette année.

ZOOM SUR…

120 nouvelles formations

Plus de 1 700 formations en apprentissage préparent à 720 diplômes différents en Occitanie / Pyrénées–Méditerranée : diplômes professionnels de l’enseignement
secondaire (CAP, BP…), diplômes de l’enseignement supérieur (BTS, DUT…) ou titres professionnels. Parmi les 120 nouvelles formations ouvertes en cette rentrée 2016, on trouve par exemple celle de technicien réseaux et service très haut débit (niveau 4) à Béziers et celle d’intégrateur de médias interactifs (niveau 3) à Carcassonne, le Brevet professionnel spécialité arts de la cuisine à Montauban ou encore le Bac pro aéronautique option structure à Tarbes.

Une porte d’entrée vers l’emploi

Près de 80 % des apprentis décrochent un emploi ou poursuivent leur formation à l’issue de leur apprentissage. Incontestablement, l’apprentissage constitue une porte d’entrée vers le marché du travail. Mais il contribue aussi à renforcer l’égalité des chances entre jeunes pour accéder à la qualification et à l’emploi et représente pour les entreprises un vivier important de main d’œuvre qualifiée.

Un levier à développer

Facteur de croissance économique, l’apprentissage est au coeur des dispositifs que la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée souhaite développer ces prochaines années.

Le budget régional 2016 a ainsi prévu 80,9 M€ pour le fonctionnement des CFA ; 27,5 M€ sont consacrés aux aides aux entreprises et à l’embauche d’apprentis ; 8,4 M€
d’aides sont destinés aux apprentis et à leurs familles (hébergement, restauration, équipement…) ; et une enveloppe de 2 M€ permettra le développement et la promotion de l’apprentissage. Dans le cadre du plan de soutien au BTP, 13,2 M€ seront investis dans la construction et la rénovation des CFA.